Le fonctionnement de l'élevage

Voici comment fonctionne le troupeau en quelques lignes...

L'exploitation s'oriente depuis quelques années vers une meilleure sélection du troupeau allaitant. Dans le but tout d'abord d'avoir des animaux de qualité et donc un meilleur revenu mais également afin de travailler avec des animaux de valeurs, dont on cherche continuellement une amélioration génétique. Cependant nous ne cherchons pas à tout boulverser, afin de conserver les atouts de notre troupeau, c'est à dire la facilité de vêlage et l'instinct maternel des mères.

Nous faisons de l'accouplement raisonner en mettant nos meilleures vaches avec un taureau qui à la possibilté d'apporter du développement, de la profondeur d'aprés la lecture de ses indexs et de ses produits en production. Nous n'achetons quasiment pas ou trés peu de jeunes taureaux dont on ne connaît pas leurs productions. Nous gardons également rarement de jeunes mâles issus de notre troupeau pour la reproduction de notre élevage, tout simplement pour apporter le bénéfice acquis au sein d'autres souches extérieures.

 

Le troupeau est relativement jeune, les vaches sont réformées vers l'âge de 9-10 ans pour des raisons diverses :

- Baisse de productivité laitière donc répercussion sur la croissance du veau

- Problème de reproduction, d'aplombs

- Si mauvais développement (musculaire et squeletique)

- Docilité !!

 

L'âge au premier vêlage se situe autour de 35 - 36 mois. Pourquoi ce choix, tout simplement parsque nous voulons que les primipares aient atteind plus de 60% de leur poids final. Mais également pour que leur croissance ne soit pas perturbée par une gestation et une lactation trop précoce.304724-10202683915401873-1508132413-n.jpg

Génisses mises à la reproduction sur des pâturages de type landes et tourbières

 

Sur le plan sanitaire, nous ne "traitons" les animaux qu'au cas par cas. Contre la grande douve, on réalise des traitements début d'automne avec des produits à action continue. Pour les strongles, c'est en début de pâture que l'on peut utiliser des traitements à action immédiate.Des apports en sels minéraux ont lieu tout au long de l'année.

La gestion du parasitisme au pâturage est d'actualité. Les animaux ne sur-pâturent quasiment jamais, afin de limiter au maximum l'effet "aspirateur" que les vaches ont sur les larves de grande douve par exemple ou de strongles gastro-instestinaux, en essayant de manger l'herbe au plus ras du sol. Offrir de l'herbe de qualité, à volonté par une hauteur d'herbe suffisante permet la maîtrise du parasitisme. On pratique trés peu de déprimage, car cela est l'une des principale cause de contamination des prairies à la suite de l'excrétion de larves L1 dans les bouses. Les jeunes veaux s'infestent ensuite lorsqu'ils pâturent ces prairies.

Concernant les jeunes (vêlage fin d'hiver), le niveau d'infestation en strongles gastro-intestinaux devient conséquent autour du sevrage vers octobre. On essaye de minimiser au maximum cela en ne laissant pas les animaux sur des faibles hauteurs d'herbe. Aprés une infestation lors de la première année d'herbe, les jeunes bovins sont plus ou moins immunisés selon le niveau d'infestation qu'ils ont eu, ainsi que la durée de pâturage. Cependant en l'absence d'infestation la 1ère année d'herbe, les génisses seront beaucoup plus sensibles à l'infestation de la deuxième année d'herbe. Cela aura un impact direct sur la croissance.

La répétition de traitements mal adaptés au pâturage ne permet pas l'installation de l'immunité. Le pâturage quand à lui est bénéfique pour les jeunes bovins concernant les performances des génisses et la carrière des futures vaches.

Soins aux veaux, on pratique l'écornage des veaux dés leur plus jeune âge, c'est à dire autour d'une semaine. Pour cela on utilise de la pâte à écorner facile à déposer sur le cornillon du veau. Le bouclage est aussi effectué en même temps. Plus ces interventions sont réalisées rapidement dans les premiers jours de vie du veau et mieux ce sera pour lui. Le but est de réduire le stress occasioné par ces interventions parfois douloureuses lorsque le veau atteind un certain âge. Les résultats sont trés satisfaisants.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 2014-03-28

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site