L'alimentation hivernale

Alimentation hivernale du troupeau

La ration des vaches durant la période hivernale est composée principalement de foin issu de prairie multi-espèces avec une prédominance de graminées (aliment de base qui permet un apport important d'énergie et de fibre). Pour l'apport en protéines, nous réalisons de l'enrubannage avec des prairies jeunes ou artificielles composées principalement de légumineuses (source importante de protéines), utilent au métabolisme. Sur le plan minéral, des cures en minéraux sont réalisées.

1 1

 

 

 

 

 

 

Les broutards et les laitonnes sont nourris avec un aliment complet composé, et ont à volonté du foin assez grossier pour favoriser la rumination et limiter le risque d'acidose. Un apport en sel est également effectué tout au long de la période de repousse.

1

Les génisses de renouvellement (18 mois), passent la période hivernale en plein air intégral. Elles sont nourries avec de l'enrubannage mi- sec réalisé sur des prairies nouvelles à tendance légumineuses principalement ainsi que du foin de prairie multi-espèces. Elles sont complémentées avec une ration fabriquée en ferme totalisant 1/3 de maïs et 2/3 de triticale ou orge. Un correcteur azotée est parfois distribué, ou bien un aliment complet moins riche que celui des broutards est distribué à la place de notre ration. Les taureaux disposent eux aussi de la même ration.

3-1.jpgPrairies 01

 

 

 

 

 

 

Les réformes sont engraissés avec de l'ensilage de maïs principalement et de la paille d'orge pour apporter des fibres. Un aliment fabriqué en ferme identique à celui des génisses mais en quantité plus importante est distribué avec un correcteur azoté.

Ensilage mais

Les veaux dés leur plus jeune âge disposent de nourrisseur avec de l'aliment complet afin qu'il puissent rapidement en consommés en plus du lait des mères. Ainsi, on espère une bonne croissance, sachant que les vêlages ont lieu en début d'année, donc en pleine période hivernale de janvier à fin mars début avril. Ce choix est défini par le fait que l'herbe pousse vers le mois de mai et ainsi les veaux atteignent 4 voire 5 mois pour les plus vieux à cette période et pourront bénéficier d'herbe en quantité suffisante et régulière jusqu'à leur vente en début d'automne. La consommation en aliment diminue légérement contrairement à ce que l'on pourrait penser lorsque l'herbe est appétante et nutritive. L'herbe étant peu coûteuse si les prairires sont bien entretenues, il faut organiser la gestion du troupeau autour de celle-ci qui est la base de l'alimentation en élevage allaitant.

 GranuléSans titre

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 2015-01-24

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site